N'oublie pas que tu vas mourir

fête des morts Mexique
© Laurange

Sois heureux aujourd'hui, car tu seras mort demain.

Dans quelques jours aura lieu une des fêtes les plus importantes et spectaculaires du Mexique : la fête des morts.

Au Mexique, la mort n'effraie pas : c'est un processus naturel et inévitable. "Le mexicain est un familier de la mort, il en plaisante, il la caresse, il dort avec..." *. Et chaque année, il la célèbre.

La fête des morts se déroule sur plusieurs jours : les âmes des enfants arrivent le 31 octobre, celles des adultes le 1er novembre. Le 2 novembre, les morts repartent pour une année.
Les familles se rendent au cimetière, nettoient les tombes, apportent des fleurs, de la musique, des boissons et de la nourriture.
Dans chaque maison, on dresse un autel en l’honneur des défunts, où on dépose de l’encens, des fleurs, des cierges, des photos et des objets appréciés des défunts : des jouets, de la téquila, des cigares... On y place aussi des têtes de mort en sucre, ou en chocolat, symboles de la mort et de la renaissance, et du pain des morts, un pain rond et sucré décoré de larmes et d’ossements.

La fête des morts n’est pas morbide. Elle est au contraire paisible et joyeuse. Car si les mexicains débutent la journée par des prières, ils la terminent au cimetière, en aidant les défunts à vider les bouteilles de téquila au son des mariachis !

Cette coutume vous semble sans doute déroutante, peut-être même choquante. Et si c’était tout simplement une autre manière d’envisager la vie, avec fatalisme et optimisme ?

* Octavio Paz


Lien permanent

_ Laurange || 30-08-2007    1 Grain de sel - Commentez

Ecrit par : ta mere - amsterdam / 'tfe

ta mere aussi et morte

Le 18-11-2009 à 11:34


interface et design par Dogstudio.be & Edit-it | textes, photos, illustrations et autres © Laurange saveurs mexicaines