Papaye

papaye
© Laurange

Si je vous dis que je déteste la papaye autant que j'aime la mangue, vous avez une petite idée de mon dégré d'aversion. La papaye, je ne peux pas la sentir !

Pourtant, ce fruit est excellent pour la santé : incroyablement riche en vitamine C et A, en potassium et en calcium, il possède de puissantes propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires, carminatives et digestives. Je trouve même la papaye plutôt avenante : j'aime ses formes oblongues et charnues, sa belle couleur orangée...

Ce que je déteste, c'est son odeur. Franchement, quand on est un fruit, a-t-on idée de puer autant ? *
Quand je demande à un mexicain si, comme moi, il ne trouve pas que ça se sent le... vomi, il me prend pour une folle. Car la papaye est un fruit très populaire au Mexique, où on la déguste en tranches, nature ou avec du jus de citron, ou pressée, parfois mêlée à du jus d'orange.

Au fait : savez-vous avec quoi on récolte la papaye ?


....


....


....


....




Avec une foufourche. **


* et il y a pire : le durian, à l'odeur puissante et putride, est interdit de séjour dans les hotels et les transports en commun à Singapour.

** désolée.

_ Laurange || 29-08-2005    1 Grain de sel - Commentez

Sablés à la mangue

En rentrant de vacances, je découvrais l'appel de détresse de Lulu, suppliant la blogosphère de lui fournir moult recettes à base de fruits cuits. Vous le saviez peut-être déjà : Lulu est allergique aux fruits crus.

Pour Lulu, j'ai choisi de cuisiner le fruit le plus parfumé et le plus savoureux qui soit : la mangue. Je voulais une recette qui ne soit ni trop grasse, ni trop sucrée, très riche en fruits, et surtout rapide et facile à préparer.

Après plusieurs tentatives (d'empoisonnement, diront certaines mauvaises langues) : avec des oeufs, sans oeufs, plus de sucre, moins de sucre, du jus de fruit, plus de jus de fruits, sans jus de fruits...

j'ai le plaisir de vous présenter une recette de sablés à la mangue, à la fois croustillante, fondante et très, très parfumée.


Pay de mango / tartelettes sablées à la mangue

sablés mangue
© Laurange

Pour 4 à 6 personnes, il vous faut :
150g de farine
120g de sucre
90g de beurre
3 belles mangues, de type altaúlfo (1kg) *
1 cuillère à soupe bombée de maïzena ou, à défaut, de fécule de pomme de terre
Une pincée de sel fin
Du sucre glace

Préchauffez le four à 180°. Mélangez la farine, 60g de sucre, le sel et le beurre froid coupé en petits morceaux. Vous devez obtenir une pâte granuleuse, de la consistance d'une pâte à crumble. Déposez la pâte dans le fond d'un petit moule (j'ai utilisé un moule rectangulaire de 28x14 cm), puis étalez-la en la pressant avec le dos d'une cuillère. Faites cuire à blanc une dizaine de minutes.
Epluchez les mangues, et détaillez-les en tranches fines. Ajoutez le reste du sucre et la cuillère de maïzena. Mélangez.
Répartissez les tranches de mangues sur la pâte sablée et poursuivez la cuisson pendant 30mn.
Laissez refroidir. Servez recouvert de sucre glace.


* Si vous êtes en France, à défaut de mangues fraîches, utilisez les mangues en tranches surgelées commercialisées par Picard.

_ Laurange || 25-08-2005    Commentez

Sopa sol

Au Mexique, sur les marchés ou au supermaché, les fleurs de courges ou de courgettes sont très facile à trouver et se vendent pour une bouchée de pain.
Si vous avez la chance de dégoter ces fleurs sur vos étals, préparez-les le jour même, car elles se flétrissent vite. Avant de les cuisiner, vous devrez nécessairement retirer le pistil, et, si vous le souhaitez, le calice. Pour ma part, je n'enlève que le pistil : le calice ajoute un peu de volume et de croquant.
Les mexicains accomodent ces délicates fleurs orangées de mille façons : dans des quesadillas ou des crèpes, frites en accompagnement de poulet ou de poisson, farcies, en beignet, dans des omelettes. Ces fleurs entrent également dans la composition de nombreuses soupes, associées le plus souvent, comme dans c'est le cas dans la recette de la sopa sol, aux courgettes et au maïs.


Sopa sol / soupe soleil

soupe aux fleurs de courgette
© Laurange

Pour 4 à 6 personnes, il vous faut :
75cl de bouillon de volaille
250g de courgettes
2 épis de maïs (ou une petite boîte)
Une trentaine de fleurs de courges ou de courgettes
1 oignon
1 branche d'epazote (comme d'habitude, si vous n'en trouvez pas, omettez-la !)
2 cuillères à soupe de crème fraiche
Huile
Sel et poivre, au goût

Egrenez les épis de maïs, émincez l'oignon, coupez les courgettes en petits dés, retirez les pistils des fleurs de courge. Faites revenir les légumes quelques minutes dans un peu d'huile. Ajoutez le bouillon de volaille, puis, à l'ébullition, la branche d'epazote. Salez et poivrez. Poursuivez la cuisson une quinzaine de minutes. Ajoutez la crème fraiche, et rectifiez l'assaisonnement.
Cette soupe se sert telle quelle, mais si vous le souhaitez, vous pouvez la mixer.

_ Laurange || 24-08-2005    Commentez

Mon homme n'a pas besoin d'oeufs de tortue !

oeufs de tortue

Ne vous y trompez pas, ceci est une campagne pour... la protection des tortues marines.

Dès le mois de septembre, ces affiches seront distribuées sur les côtes mexicaines, où les oeufs de tortue sont recherchés pour leurs propriétés prétendument aphrodisiaques.

oeufs de tortue

Mon homme n'a pas besoin d'oeufs de tortue.
Car il sait que cela ne le rendra pas plus viril.

Les tortues sont en voie d'extinction. Leur commerce et leur consommation sont des délits graves. Ne mange pas d'oeufs de tortue.
Dénonce leur vente au 01800-7703372 (PROFEPA)


www.tortugamarina.com

_ Laurange || 19-08-2005    Commentez

Quesadillas

tortillas quesadillas
© Laurange

Voici un classique de la cuisine mexicaine. Les quesadillas sont de simples tortillas de blé ou de maïs, garnies de queso Oaxaca (prononcez Oiraca), un fromage doux et très fondant dont la texture rappelle beaucoup la mozzarella.

Pour les réaliser, vous pouvez bien-sûr utiliser les tortillas du commerce. Mais sachez que leur goût n'a pas grand chose à voir avec les tortillas que l'on trouve au Mexique : il y a autant de différence entre les tortillas industrielles et les tortillas fraîches qu'entre un pain de mie en sachet et une baguette tout juste sortie du fournil...

Les tortillas de blé (tortillas de harina)
sont plutôt consommées au nord du Mexique. Pour les réaliser, vous aurez besoin de :
200g de farine de blé
50g de beurre en petits morceaux
une pincée de sel
une pincée de sucre
de l'eau

Tamisez la farine avec le sel et le sucre. Incorporez le beurre à la farine, et ajoutez l’eau peu à peu, jusqu’à obtenir une pâte souple. Formez 10 boules de tailles égales et aplatissez-les légèrement. Recouvrez-les d’un torchon propre et laissez-les reposer ½ h.
Farinez un rouleau à pâtisserie et abaissez les boules de pâte. Faîtes chauffer une poêle à fond anti-adhésif à feu vif, sans matière grasse. Quand la poêle est bien chaude, placez-y un disque de pâte, et laissez le cuire environ 30 secondes de chaque côté, jusqu'à ce qu'il soit bien doré.
Enveloppez les tortillas au fur et à mesure de leur préparation dans un torchon propre pour qu’elles restent chaudes.

Les tortillas de maïs sont celles que je préfère. Ce sont surtout les plus populaires, et les plus consommées à travers le pays : plus de 300 millions chaque jour ! Elles sont réalisées avec de la "masa" : une pâte obtenue à partir de grains de maïs, de chaux, et d'eau. La pâte est ensuite aplatie dans une presse à tortillas, constituée de deux petites plaques de fonte ou de bois, avant d'être cuite sur un "comal". Aujourd'hui, ce processus est automatisé, est on va chercher son kilo de tortillas toutes chaudes à la tortilleria, ou au supermarché, juste avant l'heure du déjeuner...

Si vous voulez réaliser vous-même ces tortillas, et (re)découvrir leur saveur inimitable, vous pourrez vous passer de la presse à tortillas, mais vous aurez absolument besoin de farine de maïs nixtamalisée (réalisée à base de maïs et de chaux). En vous armant d'un peu de patience, vous pourrez certainement en trouver, sous la marque Maseca, dans certaines épiceries spécialisées (si vous êtes en Europe, ce sera pour vous l'étape la plus difficile de la recette !)

Pour une dizaines de tortillas :
200 g de farine de maïs nixtamalisée
environ 25 cl d’eau tiède

Malaxez la farine de maïs et l’eau pour former une pâte souple. Si la pâte est collante, ajoutez un peu de farine. Formez des boules de la taille d’une balle de golf. Posez les boules de pâte entre deux feuilles de plastique alimentaire et écrasez-les dans une presse à tortilla, ou abaissez-les à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Vous devez obtenir des disques d’environ 15 cm de diamètre.
Faîtes chauffer une poêle à fond anti-adhésif à feu vif, sans matière grasse. Quand la poêle est bien chaude, placez-y un disque de pâte, et laissez-le cuire jusqu’à l’apparition de marques couleur café. Retournez-le et poursuivez la cuisson.
Enveloppez les tortillas au fur et à mesure de leur préparation dans un torchon propre pour qu’elles restent chaudes.

Et si vous souhaitez ensuite réaliser des quesadillas, rien de plus simple!
Garnissez les tortillas de quelques tranches de mozzarella, pliez-les en deux, et réchauffez-les dans une poêle anti-adhésive, jusqu'à ce que le fromage soit bien fondant. Ne prolongez pas la cuisson : les tortillas ne doivent pas croustiller, mais rester souples !

Régalez-vous !

_ Laurange || 12-08-2005    22 Grains de sel - Commentez


interface et design par Dogstudio.be & Edit-it | textes, photos, illustrations et autres © Laurange saveurs mexicaines