Retour

Le (looong) voyage s'achève. L'oeil glauque, l'air ahuri, je sors de l'avion, passe l'immigration, récupère mes bagages.

Dans le taxi qui me ramène chez moi, je m'aperçois à quel point j'aime l'agitation, les contrastes et la chaleur de cette ville. México, à première vue, c'est le chaos, la pollution, les embouteillages. Quand on s'y attarde (et a fortiori, quand on y vit) on lui découvre mille nouveaux visages. México, c'est une mosaïque de quartiers, de classes sociales, d'ethnies, de religions ; s'y cotoient la misère et l'opulence, la joie et la tristesse, la violence et l'abandon, l'espoir et la résistance. Aucune autre ville au monde n’est aussi baroque, aussi vivante, aussi fascinante qu'elle !

cuisine de rue
© Laurange

La nuit tombe peu à peu, les rues s'illuminent. Les gens se pressent autour des puestos de comida*, dévorent des tortas, des tacos, des esquites. Il traîne dans l'air une odeur de poussière, de pain chaud, de maïs et de viande grillée. J'ai faim.

 

Esquites

maïs
© Laurange

Pour 4 personnes, il vous faut :
9 épis de maïs frais
2 branches d’epazote (si vous n'en trouvez pas, omettez-les)
12 branches de coriandre
1 oignon
1,5 litres d’eau chaude
1 cuillérée à café de sucre
QS sel
QS huile

Pour accompagner les esquites :
de la crème fraîche ou de la mayonnaise
des citrons verts
du queso panela ou du queso añejo émietté (à defaut de la feta, ou du fromage frais de type petit Billy)
du piment piquín (piment de cayenne) moulu, ou de la sauce pimentée (type Tabasco)


Débarassez les épis de maïs de leur gaine de feuilles, retirez les soies, puis otez les grains à l'aide d'un long couteau effilé. Jetez les feuilles mais conservez trois rafles**. Epluchez l'oignon et émincez-le très finement. Faîtes chauffer un filet d'huile dans une cocotte et faîtes-y revenir l'oignon pendant quelques minutes. Quand il commence à blondir, ajoutez les grains de maïs et les trois rafles puis mouillez avec l'eau chaude. Ajoutez le sucre, et le sel. Faîtes cuire à couvert pendant 15 à 20 minutes. Jetez les branches d'epazote et de coriandre dans la cocotte, et poursuivez la cuisson pendant 10 minutes supplémentaires. Le maïs doit être parfaitement tendre. A la fin de la cuisson, retirez de la cocotte les rafles, les branches d'epazote et de coriandre et jetez-les. Servez le maïs bien chaud, légèrement égoutté, dans des verres. Assaisonnez, selon les goûts, avec de la crème ou de la mayonnaise, du fromage, du jus de citron, du piment. Dégustez à la petite cuillère.

* vendeurs ambulants
** la rafle, c'est la partie centrale de l'épi de maïs

_ Laurange || 28-07-2006    Commentez


interface et design par Dogstudio.be & Edit-it | textes, photos, illustrations et autres © Laurange saveurs mexicaines